Les 24 heures vidéo

À l’occasion du dernier cours « Scénario, image et son » dispensé par Thierry BOTTI et Mélody DIDIER  au semestre 2, les M1 devaient élaborer, en une journée seulement, une courte vidéo de vulgarisation scientifique. Retour sur le déroulement des cours et sur les 24 dernières heures.

Les premiers essais

Avant de se lancer dans une réalisation complète, il a fallu apprendre ou revoir les bases de la création audiovisuelle : le choix du thème, l’écriture du scénario, le repérage des lieux, le choix des acteurs, le calibrage du matériel de tournage, les techniques cinématographiques, le montage et la diffusion. Pour ce faire, de la théorie bien sûr, mais surtout beaucoup de pratique. Chaque cours était l’occasion de tester des façons de cadrer, d’imaginer des mises en scène, d’affiner les jeux d’acteurs… bref, pas le temps de chômer, il faut tester et manipuler pour avancer !

Les 24 heures vidéo

Et puis vient le moment de vérité : entreprendre la création d’une vidéo de vulgarisation scientifique, en une seule journée, de A à Z. Par trinômes, les Médiations ont ainsi présenté, le 27 Avril 2017, les 3 courtes vidéos ci-dessous.

LE VIDE :
Vous pensiez qu’il n’y avait rien ? Eh bien pourtant si, il s’en passe des choses dans le vide ! Immiscez-vous avec nous dans la tête de Savinien et à travers ses aventures, partez à la découverte des étranges propriétés du vide. Qu’arrive-t-il à certain objets du quotidien lorsqu’ils sont dans des conditions spatiales ? Dans tous nos films de science-fiction préférés, n’y a-t-il pas certaines incohérences ? 

À LA DÉCOUVERTE DES ADAPTATIONS À LA SÉCHERESSE :
Deux amies se baladent dans le Parc National des Calanques de Marseille et discutent, au fil de leur promenade, des capacités d’adaptation des plantes à la sécheresse et aux incendies dans cette zone géographique.

PEUR INCONSIDÉRÉE DES REQUINS : 
C’est sur le site de Luminy et à la calanque de Sugiton que trois élèves du master ont choisi de réaliser cette vidéo, qui a pour but de montrer que l’humain n’a aucune raison d’avoir peur des requins.