Offre de stage : Etude comparée des cadres conceptuels d’analyse des Systèmes Socio-Ecologiques

Etude comparée des cadres conceptuels d’analyse des Systèmes Socio-Ecologiques (SSE), application à un socio-écosystème dans un Espace Naturel Sensible (ENS) à Dieulefit (26) 

Un des enjeux majeurs liés à la transition environnementale est de mieux comprendre les processus d’interactions entre systèmes écologiques et systèmes sociaux. Pour cela, une des approches contemporaines est d’aborder la complexité de ces processus de manière holiste. La notion de système socio-écologique est entendue comme 1) Un système cohérent de facteurs biophysiques et sociaux qui interagissent régulièrement, 2) Un système défini à plusieurs échelles spatiales, temporelles et organisationnelles, qui peuvent être hiérarchiquement liées (panarchie) et 3) Un ensemble de ressources clé (naturelles, socio-économiques et culturelles) dont les flux et l’utilisation sont régis par régulations écologiques et sociales combinées. Elle a pris ces dernières décennies une place majeure pour étudier les relations environnement-société. Cependant, elle demande de mieux formaliser les éléments constitutifs du système et les les aspects favorisant la mise en évidence des systèmes d’interactions bioculturelles à l’oeuvre.

Un cadre d’analyse est une construction conceptuelle d’un contexte permettant d’analyser quelque chose. Il permet de fixer les contours et les échelles du système et de définir les éléments qui le composent, à renseigner. “Un cadre est…utile en offrant un ensemble de variables potentiellement appropriées avec leurs sous composantes servant à l’élaboration des outils de collecte des données, la conduite des travaux de terrain et l’analyse des données…” (Ostrom 2009)

Les cadres peuvent aider à définir un vocabulaire commun permettant a différentes personnes (notamment de discipline scientifiques différentes)de de discuter et d’envisager des trajectoires d’une situation particulière.

Différents cadres conceptuels d’analyse des SSE on été proposés, citons DPSIR (Svarstad et al. 2008), “Sustainable Livelihood Framework” (Scoones), “Press-Pulse” (Collins et al. 2011), “Sustainable social ecological Framework” (Ostrom 2009), méthose ARDI (Etienne et al. 2011).

Il s’agira de dresser un panorama comparé de ces cadres conceptuels, notamment en termes de avantages/limites, et de leurs intérêts pour penser les transitions contemporaines dans l’exploitation et la gestion des ressources naturelles.

Une application sur un cas concret permettra à l’étudiant-e de mettre en application ces notions et de renforcer son analyse critique. Le site choisi est une zone communale de la Commune de Dieulefit (26) constituée d’une partie forestière et pastorale sur ces sommets. Elle a été classée comme Espace Naturel Sensible (ENS) et fait l’objet d’une réflexion multi-acteurs sur sa gestion, avec notamment une ambition de préservation de la biodiversité, l’exploitation du bois-énergie, le développement d’activités rurales et de nouvelles formes de gouvernance. Il s’agira de faire une caractérisation du SSE en lien avec un ou deux des cadres conceptuels abordés dans la partie précédente du stage.

Accueil et encadrement (repris du modèle de convention AMU)

– Accueil au LPED (UMR151), site Saint-Charles

– Travaux de terrain dans la région de Dieulefit en lien avec  la Mairie et l’ONF. en autonomie à prévoir

Plus-value pour l’étudiant

– Aborder l’analyse d’un système complexe

– Acquérir des méthodes permettant les regards croisés entre sciences écologiques et SHS

– Application et insertion dans un contexte socio-économique concret

– Acquisition de compétences en interdisciplinarité

– Acquisition d’un esprit critique sur la construction et l’utilisation de concepts intégrateurs des interactions Environnement-Société

Plus-value pour la structure d’accueil

– Le LPED a fondé son identité scientifique depuis plus de 35 ans autour des dynamiques conjointes des sociétés et des milieux avec des objets et des terrains de recherche partagés entre sciences de la nature et SHS.

– Un travail sur les cadres conceptuels d’analyse des SSE comparés est un puissant outils de dialogue sur les façons d’aborder l’interdisciplinarité au sein des différents programmes du labo. Un séminaire de restitution du stage est prévu avec l’ensemble des membres du labo en fin de stage.

– Ce travail viendra alimenter les réflexions sur une proposition de projet de recherche soumise à l’ANR sur les dynamiques de systèmes agroforestiers des Hautes terres malgaches dans un contexte de métropolisation des modes de vie.