Promo 2018 – 2020

 


 

Hugo CHAPPOUX


P r o j e t  d’ a v e n i r

J’aime travailler à grande échelle. De ce fait, je souhaiterais grâce à ce Master, intégrer des structures importantes telles que l’UICN ou l’ONU car je suis intéressé par les problématiques environnementales globales.

B i o g r a p h i e

Après mon Bac STL, j’ai voulu poursuivre mes études en faisant de la biologie. Ma L1 fût enrichissante mais je n’y trouvais pas grande satisfaction à étudier, je suis alors parti en BTS Gestion et Protection de la Nature qui a développé mon intérêt à travailler dans la communication en environnement. J’ai ensuite entendu parler du Master Médiation trouvant que la formation me correspondait, j’ai continué en licence Homme et Milieux à Saint Charles pour pouvoir l’intégrer par la suite.

 

« Vous ne pouvez choisir ni comment mourir, ni quand, mais vous pouvez décider de comment vous allez vivre. Maintenant. » Joan Baez


Célia GHOUALI


P r o j e t  d’ a v e n i r

J’ai pour souhait de mobiliser les acteurs du monde agricole pour répondre aux grands enjeux de leur territoire et promouvoir des pratiques plus durables. Pourquoi pas tenter ma chance dans une institution telle que la Chambre d’Agriculture ?

B i o g r a p h i e

Issue d’un petit village rural de Provence, je suis très attachée au milieu agricole et sensibilisée à son impact sur les milieux naturels. Mon parcours s’est donc rapidement dirigé vers ce domaine : je suis titulaire d’un DUT en agronomie ainsi que d’une L3 Biologie de l’environnement. Rapidement j’ai constaté un manque de communication lors de mes expériences professionnelles, ainsi me voilà lancée dans des études de médiation !

 

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. » Confucius


Coline HERNANDEZ


P r o j e t  d’ a v e n i r

Je souhaite susciter la curiosité des gens sur les choses qui nous entourent au moyen de différents médias. Autonome, dynamique et responsable, mon objectif final est de concevoir des projets innovants et créateurs de liens, qui touchent et qui rassemblent.

B i o g r a p h i e

Issue d’un bac S SVT, j’ai obtenu un BTS Gestion et Protection de la Nature en candidate libre tout en effectuant un service civique de 10 mois au sein du PNR du Morvan. C’est lors d’un passage en 1ère année de licence Biologie à Rennes 1 que s’est constituée chez moi une réflexion sur ma poursuite d’études et mes ambitions professionnelles, au regard de mes compétences déjà acquises. Je suis donc allée en 3ème année de licence SVT Sciences Exactes et Naturelles à Nantes dans le but de poursuivre en Master Médiation.

 

« Tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin. » Proverbe Africain


Valentin DEPOORTERE


P r o j e t  d’a v e n i r 

Je n’ai vraiment pas d’idée précise, mais je suis passionnée par les modes de vie « alternatifs ». J’aimerais travailler à l’échelle locale, pour encourager les petits projets et connecter les gens entre eux. Chaque individu peut avoir des initiatives incroyables et si on les assemble, de grandes choses peuvent changer !

B i o g r a p h i e

J’ai grandi à la campagne, dans la nature, donc étudier la biologie et l’écologie était une sorte d’évidence. Sinon, je fais également beaucoup de sport et je dessine. Cela étant, j’ai toujours eu un grand intérêt pour l’humain, et au cours de ma L3 j’ai réalisé que la recherche n’était pas un milieu pour moi. J’ai décidé d’écouter mon instinct et de me diriger vers la médiation, qui combinait les deux domaines qui m’attiraient : je ne l’ai pas regretté !

 

« Si l’on sait exactement ce qu’on va faire, à quoi bon le faire ? » Pablo Picasso


Sauvane GARITEY


 P r o j e t  d’a v e n i r 

Travailler auprès du public, très certainement dans l’événementiel. Garder le côté de la transmission de l’information mais aussi du social.

B i o g r a p h i e 

Dynamique et éclectique, j’ai toujours voulu retrouver un côté social et professionnel dans ma formation et mon futur métier. C’est pour cela qu’après une Licence de Biologie des Organismes et Ecologie, beaucoup trop théorique à mon goût, j’ai effectué un Service Civique avec pour objectif la sensibilisation au développement durable dans un collège parisien, grâce à celui-ci j’ai découvert le métier de médiateur.

 
 
 

« Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. » Antoine de St-Exupéry


Hélène BOIS


P r o j e t  d’a v e n i r

Je souhaiterais travailler plus tard en tant que chargée de communication dans une structure travaillant dans le domaine environnemental. Proposer et mettre en oeuvre des actions de communication (organisation d’événements, expositions, …) adaptées à différents publics me plairais particulièrement. 

B i o g r a p h i e

Après l’obtention de mon baccalauréat scientifique j’ai décidé de continuer mon parcours universitaire à l’université de Bourgogne, à Dijon (d’où je suis originaire). J’ai choisis le parcours: Biologie des Organismes option Biologie de la Conservation. Je me suis passionnée aux questions et enjeux autour de la conservation de la biodiversité. Lors de stages, j’ai découvert la médiation, un métier interdisciplinaire où le jour suivant ne ressemblera pas au jour précédent.

 

« En dépit de tout ce qu’on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde. » Le cercle des poètes disparus


Lucie PICHOT


P r o j e t  d’a v e n i r

Ce qui m’inspire dans la médiation, c’est le nombre de disciplines connexes et les multiples possibilités que cela comporte. Par la suite j’aimerais pouvoir m’investir dans la gestion des conflits, la mise en réseau d’acteurs et de compétences ou l’aménagement du territoire.
 

B i o g r a p h i e

Issu d’une commune proche de Toulon et curieux de nature, ma nature éclectique se retrouve à l’image de ce master polyvalent. Je suis resté dans notre belle région pour poursuivre sur une licence SVT où j’y ai choisi des options pour introduire des notions d’aménagement et de sciences sociales. Je me suis dirigé vers ce master afin d’acquérir des compétences en communication et en médiation, qui sont des vecteurs de sensibilisation utiles face aux enjeux environnementaux d’aujourd’hui.
 

« Ce que la chenille appelle la fin du monde, le sage l’appelle un papillon. » Richard Bach


Mathilde CHAUMONT


P r o j e t  d’a v e n i r

Ayant un intérêt tout particulier pour l’aménagement des territoires et ses enjeux liés à l’environnement, je souhaiterai mettre mes compétences de communication au profit des initiatives locales et orienter les politiques publiques d’aménagement par un regard pluridisciplinaire.
 

B i o g r a p h i e

Je me suis passionnée durant mon cursus universitaire pour toutes les questions et enjeux qui touchaient à la fois à l’Environnement et à la Société. Ces sujets soulèvent de nombreuses questions, poussent à la discussion, concernent des acteurs divers et variés et peuvent soulever des incompréhensions voir des conflits. Favoriser le dialogue entre différentes parties est devenu pour moi un enjeu de société actuel afin d’opérer des transitions dans le domaine de l’environnement.
 

« Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n’est pas impossible que tout le monde ait tort. » Gandhi


Maëva ERPELDINGER


P r o j e t  d’a v e n i r

 Je souhaiterais allier Ontologie du Vivant et Solidarité écologique dans une dynamique transdisciplinaire. Entre compromis et harmonie, les solutions se trouvent dans le dialogue.

B i o g r a p h i e

Issue d’une licence d’épistémologie et d’un master en histoire et philosophie des sciences, j’ai renforcé durant ce cursus ma conviction que la manière de connaître détermine la manière d’agir. Après avoir découvert la gestion intégrée des territoires, j’ai compris qu’il me faudrait approcher une diversité d’acteurs et que la mission que je souhaitais me donner était de trouver ce qui rassemble dans la multiplicité des discours. La sémantique, l’épistémologie et l’anthropologie permettent d’interroger la conscience écologique des individus, in fine, de faire émerger ce qu’il y a de plus responsable et biophile en nous.

                                                                              « We are storytelling animals. » Stephen Jay Gould